Phytothérapie : une médecine douce qui soigne avec les plantes

La phytothérapie désigne l’usage que l’on peut faire des plantes sous différentes formes.

ThymLa phytothérapie désigne l’usage que l’on peut faire des plantes sous différentes formes : infusion, décoctions, cataplasmes, macérations, etc… dans un but thérapeutique, préventif ou curatif, mais également esthétique. En effet, les plantes que l’on trouve dans les produits de cosmétique naturelle bénéficient d’un engouement accru.

A l’origine de la phytothérapie, on trouve des disciplines, telles que la botanique ou l’herboristerie.

Selon la partie de la plante utilisée (tige, feuille, fleur, racine …), la phytothérapie offre des effets différents.

Il est important de bien connaître les plantes et de savoir dans quel milieu (environnement, saison, etc…), les récolter pour optimiser leur utilisation lors des soins.

Les origines de la phytothérapie

Il est difficile de savoir précisément à quand remonte l’usage des plantes car, de tout temps, l’homme s’est servi de plantes et nos grand-mères avaient coutume de cueillir des “simples” (autre appellation des plantes) pour se soigner. On distingue :

* les plantes aromatiques et alimentaires : on y trouve des légumes et des plantes dont on se sert en infusion et que l’on utilise au quotidien, autre que pour se nourrir ou dans le cas de certaines épices pour donner du goût à nos plats, même si ces plantes ont toutefois des vertus thérapeutiques (ex. thym, estragon, persil…)

* les plantes médicinales : elles possèdent des propriétés thérapeutiques et renferment un ou plusieurs principes actifs qui leur permettent de prévenir ou de guérir des maladies.

Certaines plantes étant toxiques et présentant des contre-indications, il est préférable de s’adresser à un herboriste pour acheter ses plantes, si on ne possède pas de connaissances suffisantes.

Aujourd’hui, on peut dire que la médecine allopathique reconnaît de plus en plus le bien-fondé de certaines plantes : la barrière entre médecine allopathique et phytothérapie tend à disparaître.