Ail des ours : de nombreuses vertus médicinales

Ail des ours : de nombreuses vertus médicinales

Globalement, de par leur similitudes chimiques, les propriétés de l’ail des ours se rapprochent de celles de l’ail cultivé

* Antifongique

* Antioxydant

* Bienfaits cardiovasculaires

 

Ail

L’ail des ours était déjà utilisé par les Celtes et les Germains comme plante purifiante. Il a été même retrouvé des traces dans la période Néolithique. Au Moyen Age, on considérait la plante comme étant supérieure à l’ail normal et était abondamment prescrite.
Elle fut considérée à l’époque comme une plante magique : en jeter dans une rivière permettait de purifier l’eau et portée par les femmes enceintes, elle protégeait l’enfant à naître.
L’ail des ours tirerait son nom de ces gros mammifères qui en faisaient une grande consommation à la fin de leur hibernation, dans le but instinctif de dépuration de leur organisme.
L’ail des ours est une plante des sous-bois qui aime la fraîcheur et l’ombre et peut atteindre de 20 à 50 cm de hauteur. Ses fleurs sont blanches en forme d’étoile. Quand on froisse les feuilles, la plante dégage une forte odeur d’ail. Ses feuilles apparaissent d’avril à juin et la période de récolte se termine avec les premières fleurs.

Attention : avant sa floraison, on peut la confondre physiquement avec le colchique d’automne (poison) ou le muguet, mais il faut se fier à son odeur caractéristique.
Les principes actifs de l’ail des ours sont sensiblement identiques à ceux de l’ail commun, mais sont plus concentrés.

En phytothérapie, on utilise surtout les parties aériennes, le bulbe et son essence.

Ses usages traditionnels :

L’ail des ours est traditionnellement utilisé pour ses vertus dépuratives au début du printemps (au moment de sa récolte) pour soulager les troubles cardiovasculaires et les troubles gastro-intestinaux.
L’ail des ours se lie facilement au mercure et fait sortir ce métal des reins et du sang. Il est donc un très bon détoxifiant car il élimine aussi certaines toxines.
Le bulbe d’ail des ours possède de hautes teneurs en vitamine C (anti-cancer et également très utile dans la prévention et la lutte contre les maux divers)
L’ail des ours est une belle plante que l’on peut cultiver dans son jardin (choisir un coin humide et à l’ombre) . La première récolte se fait l’année suivant la plantation.

Comment l’utiliser : dans des bocaux à conserver au frais ou au congélateur en barquettes plastique

 

ail des ours en bocaux
* dans les vinaigrettes, en pesto
* dans une purée de pommes de terre ou de légumes
* pour mariner les viandes ou poissons
* avec des pâtes
* sur un velouté d’asperges directement servi sur la soupe
* sur un burger maison de boeuf, veau, volaille
* incorporé au centre d’une portion de brie, etc…

ail des ours et fromage

Recette du pesto à l’ail des ours

Pour 1 pot :

* 100 g d’ail des ours (fleurs ou feuilles, ou les deux)

* 40 g de pignons de pin ou d’amandes

* 60 g de parmesan

* 1 dl d’huile d’olive

* poivre, sel

Mixer ensemble tous ces ingrédients

 

pesto