Médecine traditionnelle et guérisseurs ruraux : un bel exemple de coopération

 

Autour de Rodez, magnétiseurs et autres « coupeurs de feu ».

Coupeurs de feu

Au centre hospitalier de Rodez, des femmes sont soignées pour des tumeurs du sein. Le docteur Alain Marre, cancérologue, pratique les ablations, irradiations et chimiothérapies , conformément aux derniers progrès. Il s’abstient de conseiller à ses patientes de faire aussi un détour du côté des guérisseurs, mais dans la région, le bouche-à-oreille fonctionne, et le médecin n’y trouve rien à redire : “Je ne sais pas comment ni même si ça marche, mais tout ce qui semble vous faire du bien est bon à prendre, du moment que vous suivez votre traitement.”

De leur côté, les coupeurs de feu” s’avouent incapables de guérir les cancers. Mais il semble bien que leurs mystérieux fluides soulagent les patientes irradiées, évacuent les douloureuses sensations de brûlures, et permettent de mieux supporter le traitement.